A propos

L’Alcyon est le label sous lequel je publie mes jeux de rôle (ou occasionnellement des traductions de jeux d’autres auteurs).

Né en 1985, je suis passionné de jeux de rôle depuis 1999. Je me suis lancé dans la création de mon propre jeu, Monostatos, en octobre 2008. J’ai découvert le jeu de rôle indépendant grâce à silentdrift vers l’hiver 2009 et ma pratique du jeu de rôle en a été bouleversée. J’ai co-fondé en 2012 Les Ateliers Imaginaires avec Romaric Briand et Frédéric Sintes, une communauté d’auteurs de de jeu de rôle, qui a ensuite fermé mais sur laquelle vous trouverez encore beaucoup de ressources. Je participe régulièrement au podcast de la Cellule depuis 2010.

Je veux aider, par mes créations et mon travail d’acteur du monde du jeu de rôle, le jeu de rôle à développer son plein potentiel artistique, pour qu’il s’épanouisse pleinement et mérite d’être reconnu au même titre que le cinéma ou la littérature.

Quelques endroits où je parle de moi:

Pourquoi le jeu de rôle ?

Le jeu de rôle est un loisir particulièrement convivial, puisqu’il s’agit surtout de créer, de discuter et de passer un bon moment entre amis, sans compétition. C’est également un loisir qui pousse à prendre des initiatives, à utiliser activement son imagination et à exprimer en direct son opinion sur le jeu et l’histoire créée, à l’opposé d’autres loisirs ou médias comme la télévision mettant le spectateur dans une position d’acceptation passive. Enfin, c’est un loisir particulièrement accessible car peu coûteux en matériel et en infrastructures (vous pouvez y jouer dans votre salon). Tout ceci fait du jeu de rôle un loisir exceptionnel, qui mérite vraiment d’être découvert et de s’ouvrir à de nouveaux horizons.

J’explique dans cet article combien le jeu de rôle m’a apporté personnellement et je vous recommande la page de Liens si vous souhaitez découvrir des jeux de rôle.

Qu’est-ce qu’un jeu de rôle indépendant ?

Un jeu de rôle est dit indépendant lorsque son auteur possède les droits d’auteur et les droits de distribution de son œuvre. Concrètement, cela signifie que l’auteur est le seul à prendre toutes les décisions artistiques et commerciales concernant son jeu (contenu, illustrations, prix…), même s’il peut faire appel à d’autres intervenants (pour les illustrations et la mise en page par exemple): c’est le seul maître de son travail. C’est la définition utilisée sur silentdrift (le forum originel du jeu de rôle indépendant francophone, aujourd’hui fermé), reprenant celle de The Forge, fortement inspirée des comics et de la musique indépendante.

L’indépendance est le projet de remettre l’auteur au cœur de la création de jeux de rôle. Il s’agit de donner de l’autonomie aux auteurs, pour qu’ils puissent créer leurs jeux avec le minimum d’aide extérieure, sans être contraints de passer devant les gardiens du temple et sans avoir à faire de compromis créatif ou commercial. Rien n’empêche un auteur indépendant d’associer d’autres acteurs à son projet – mais il s’agit alors pleinement d’un choix qu’il fait, pas d’une décision inévitable. C’est pour cela qu’il est essentiel de partager les informations et les compétences sur un forum comme Les Ateliers Imaginaires, ainsi que d’explorer de nouveaux formats et modes de publication.

C’est derrière ce projet que s’est bâti tout le courant américain de The Forge ayant donné naissance à des jeux de rôle indépendants célèbres comme Apocalypse World de Vincent Baker, Polaris de Ben Lehman, My Life with Master de Paul Czege, etc. et toutes les innovations que cela a apporté au jeu de rôle. L’expérience anglo-saxonne a montré de manière spectaculaire la fertilité et les innovations libératrices que ce mode de création et de publication peut apporter.

Si vous souhaitez publier en indépendant votre jeu de rôle, je serai heureux de vous aider à le développer et de faire part de mon expérience sur mon forum au sein des Ateliers Imaginaires.

Un exemple de modèle économique indépendant qui fonctionne: Monostatos

Voir The Forge: ce que ça change concrètement pour ces innovations.

Voir également la page de liens pour plus d’exemples.

Une interview donnée en mars 2017 à l’association parisienne La Boîte à Chimère, avec le formidable Valentin T.